L’Abyssin

 

Une origine mystérieuse

Une personnalité riche et attachante

Une esthétique parfaite

 

 

 

 

 

 

L’abyssin est une race de chats très ancienne.

Son nom peut nous faire croire qu’il vient d’Éthiopie (l’Abyssinie d’autrefois), mais on y a jamais retrouvé les traces de son passage.

Son allure est celle des chats sacrés de l’Égypte des pharaons et sa ressemblance avec Bastet, la déesse égyptienne de la joie et de l’amour est forte. La légende veut que Ramsès II aurait commandé une tribu de chats au roi d’Abyssinie. Ces chats arrivés en Égypte auraient alors été hissés au rang d’animal sacré.

De façon plus scientifique c’est au nord de l’Inde ou dans le Sud Est asiatique qu’il faut placer le berceau de la race. Des négociants de retour de    Calcutta ou des voyageurs revenant du sud de la Chine ou de la Thaïlande auraient ramenés des chats tiquetés en Grande-Bretagne.

Ce qui est sûr c’est que tel que nous le connaissons actuellement, l’abyssin est une race (re)créée en Angleterre au XIXe siècle. La race reconnue en Angleterre en 1882 est une race qui a été fixée et améliorée par des croisements avec le British Shorthair.

 

 

 

 

 

Il a la force féline d’un animal sauvage, la grâce et l’élégance d’un ange, une allure aristocratique à vous couper le souffle.

Étudiez-le tant que vous pourrez vous n’arriverez jamais à percer complètement son mystère. Qu’il nous vienne des Pharaons d’Égypte ou qu’il soit né dans le delta du Gange n’a que peu d’importance, ce qui compte c’est sa magie. L’Abyssin est unique, il n’y a que lui pour véhiculer autant d’intensité. Il est un rayon de lumière, un morceau de bonheur, l’amour absolu.

C’est dans son monde secret qu’il puise son aura, son rayonnement et sa magie. De temps en temps il disparaît, à ce moment il est préférable de ne pas chercher à savoir où il est. Et puis il revient et sans prévenir vous assaille de sa tendresse. Car il sait entrer en communication parfaite avec les humains qu’il aime. Il nous émerveille et nous l’émerveillons. Il faut bien le reconnaître, si nous l’aimons comme il le mérite, nous devenons rapidement le centre de sa vie, son meilleur terrain de jeu, sa principale préoccupation, son être vivant le plus cher. Mais attention l’abyssin n’a pas son pareil pour vous entraîner à faire ce qu’il veut de vous. Il faut rester ferme et vigilant si vous ne voulez pas vous faire mener par le bout du nez.

 

 

 

 

 

On le traite de petit couguar, panthère miniature, petit lynx miniature, bref tout ça pour dire qu’il a gardé un look sauvage. Avec l’abyssin vous côtoyez un chat qui est félin à 100%. Son corps de taille moyenne est fin et musclé le tout agrémenté de couleurs chatoyantes.

L’ensemble des poils de l’abyssin est tiqueté c’est à dire que sur un même poil on trouve des bandes claires et des bandes sombres.

On rencontre des abyssins de couleur lièvre, qui sont bleus lorsque la couleur est diluée et des abyssins de couleur sorrel (en gros roux comme un écureuil roux) qui sont faons lorsque la couleur est diluée.

Pour ces 4 couleurs il existe une version silver pour laquelle le gène argent fait disparaître la phaeomélanine pigment jaune de base des poils. Ce qui fait en tout 8 couleurs auxquelles il faut rajouter les nouvelles couleurs: chocolat, lilas, red, crème et les écailles dérivés.