Présentation de l’élevage

 
 
 

 

 

     Me voilà entre Tigra très en colère et son amoureux ennuyé par la situation. Avec Fabrice nous avons 3 enfants avec lesquels nous partageons la passion des chats. Nous limitons notre effectif de chats adultes à un maximum de 5, afin que chaque chat puisse avoir une personne humaine à lui tout seul. Nos abyssins sont une source intarissable de joie et de bonheur, quand un abyssin est heureux et qu’il se sent aimé il vous le rend au centuple.

 

 

Côté pratique voilà comment cela se passe chez nous :

 

    *Tous les chats et les chatons vivent avec nous. Ils ont accès à toutes les pièces de la maison et évoluent au milieu de leur famille humaine dans un environnement riche et stimulant. Deux petits enclos grillagés leur permettent de sortir côté jardin ou côté cour et ils ont accès au premier étage à une terrasse entièrement grillagée.

 

    *Les mamans chats bénéficient pour élever leurs chatons de l’aide providentielle de 2 « nounous chiens ». Une femelle Cavalier King Charles spécialisée dans la toilette des nourrissons et une femelle Bouledogue Français qui fait jouer les chatons et les chahute dès qu’ils font leurs premiers pas.

 

                          

 

 

    *Il est important que les chats ne soient jamais trop nombreux car en surnombre ces animaux solitaires et territoriaux deviennent anxieux, de plus leur résistance immunitaire baisse ce qui les rend plus vulnérables aux infections. De ce fait nous pouvons être amenés à rechercher des foyers aimants pour des adultes stérilisés.

 

    *Tous les chats bénéficient d’un suivi sanitaire irréprochable. Tâche qui m’est grandement facilité par ma formation de vétérinaire et par l’aide précieuse de mon mari vétérinaire praticien. Un grand merci à lui et à ses associés.

 

 

Mes objectifs d'élevage:

 

Vous l'avez deviné, je me fais plaisir en élevant les chats que j’aime. Je les aime au look résolument contemporain, de type moderne, c’est à dire musclés, élégants et racés avec des oreilles les plus grandes possibles et de grands yeux expressifs. N’ayons pas peur des mots je les aime assez extrêmes mais pas question de toucher à leur look sauvage, bien au contraire et pas question non plus de faire des entorses au standard de l’abyssin que je respecte.

 

 

      Sophie LAUBY